Danses du Maroc

-Ahwach:
Musique et danse berbère collective , elle est pratiquée dans le haut-Atlas et l'Anti-Atlas à l'occasion de festivités. Elle varie selon les régions, les villages, les tribus etc. Un rang d'hommes et un autre de femmes se font face guidés par un soliste qui chante une "tawala". La danse débute par "l'imsaq", chant dialogué, suivie de la "tawala", puis du "derst", la partie dansée et se termine par une improvisation.


-Ahidous:
Danse collective du centre du pays, elle est pratiquée à l'occasion de festivités, moussems etc. Les danseurs forment un cercle ou se font face, ou alternent un homme et une femme, tous épaule contre épaule. Ils sont guidés par un chef d'orchestre. Les danseurs flechissent les jambes et exécutent des gestes précis.




-Chelha (style chikhat)
Danse des berbères de la partie occidentale du Haut-Atlas, du Souss et du Draa. Ici des femmes improvisent sur de la musique chleuh. La danse masculine est caractérisée par des frappes de pieds. Il y a  également des tremblements d'épaules, des saluts etc.  Souvent ces danses ont la forme des Ahwach et Ahidous.






-Danse du Souss/Chelha : vibration du corps!


-Allaoui:
(Voir danses d'Algérie)


-Reggada: style de musique et de danse proche du Allaoui. C'est une danse traditionnelle à l'origine guerrière, née dans les montagnes du Maroc oriental et plus particulièrment dans les tribus berbères des Béni Snassen (region de Berkane Ahfir Tafoughalt Zaio) dont la capitale est Berkane, et des Izennayene dont la capitale est Ajdir (région d'Ajdir Midar Ain-zohra Aknoul) puis s'est répandue dans les montagnes voisines du Rif et de l'autre côté de la frontière algérienne. On la danse avec des mouvements d'épaules, un fusil (ou un bâton), en cognant ses pieds contre le sol au rythme de la musique. Les guerriers dansaient en signe de victoire sur l'ennemi, d'où l'usage du fusil, les frappes de pieds au sol symbolisant l'appartenance à la terre. Cette musique est fortement rythmée par le "bendir" (tambourin) et la "ghayta" ou le "Zamar" (sorte de flûte à deux cornes)-cf.archive mois d'octobre sur les instruments de musique. Une ville dans la région de Berkane (du nom de son wali Sidi Ahmed Aberkane) portant le nom d´Ain-Reggada (la source qui dort, en raison de son caractère capricieux) a donné son nom à cette danse.


-Taskiouine
Danse guerrière du haut-Atlas caractérisée par une vibration des épaules. Sur le rythme des "taârijas", les hommes évoluent sur des pas cadencés.  


-Tissint:
Danse du poignard, du sud d'Agadir.


-Danse du Sahara
 Guedra:



-Danse des Chikhats
Les Chikhats, danseuses (de métiers) et musiciennes, animent les moments festifs et autres célébrations qui rythment  la vie des gens.Elles évoluent sur  du shaâbi marocain.

Une autre vidéo de chikhat datant de 1965. Je pense que la musique, qui est d'un style récent, a été rajoutée sur les images.




-Taktouka jbayliya:


-Gnawas: